Nos anguilles d’Amérique sont indispensables, mais en danger

Malgré l’importance culturelle qu’elle revêt et le rôle écologique qu’elle joue dans la rivière des Outaouais, l’anguille d’Amérique a connu une décroissance brutale de ses populations dans les dernières décennies. Cette espèce fascinante a été gravement touchée par des changements apportés dans le bassin versant. Selon nous, il est primordial de comprendre ce qui explique ce déclin et ce qui rend l’anguille d’Amérique si importante dans la rivière des Outaouais.

Pourquoi l’anguille d’Amérique est importante dans la rivière des Outaouais?

Chaque année, des milliers d’anguilles venant tout juste d’éclore amorcent un long voyage débutant dans la mer des Sargasses dans l’océan Atlantique pour atteindre des milieux d’eau douce aussi loin qu’au Groenland et jusqu’en Amérique du Sud. Même si la distance à parcourir est énorme, un grand nombre d’anguilles migrent jusqu’ici, dans notre bassin versant. Les anguilles d’Amérique de la rivière des Outaouais sont d’ailleurs une partie essentielle de la population mondiale et leurs contributions vont bien au-delà des frontières de notre territoire.

Toutes les anguilles de notre bassin versant sont des femelles. En outre, les scientifiques ont découvert que nos anguilles sont parmi les plus fertiles au monde! Les anguilles femelles qui voyagent jusque dans le bassin versant de la rivière des Outaouais y passent jusqu’à 25 ans, pour se développer et devenir de puissantes nageuses, assez vigoureuses pour retourner dans la mer de Sargasses. Ainsi, les anguilles d’Amérique de la rivière des Outaouais contribuent grandement à assurer la pérennité de l’espèce à l’échelle mondiale. Elles jouent également un rôle crucial en tant que représentantes d’une espèce en voie de disparition.

En tant que superprédateur des écosystèmes aquatiques, cette espèce de poisson joue un rôle majeur dans la régulation des populations d’autres organismes, y compris les mollusques, les crustacés, les insectes et d’autres espèces de poissons. De plus, elle occupe une place importante dans la chaîne alimentaire du bassin versant, car les jeunes spécimens sont la proie de poissons plus grands et de plusieurs oiseaux comme le goéland et l’aigle à tête blanche.

Dans les communautés algonquines anishinaabe, l’anguille d’Amérique, appelée pimisi, occupe une place significative dans les traditions depuis des millénaires. En plus de le pêcher et de le faire fumer afin qu’il se préserve tout au long de l’hiver, on considère que ce poisson est une source sacrée de spiritualité et de médecine. Afin de souligner son importance pour les premiers défenseurs du territoire, les Algonquins de l’Ontario ont choisi de nommer une des stations du train léger d’Ottawa, la station Pimisi. L’anguille d’Amérique est également un symbole important pour d’autres cultures. En tenant compte du français, de l’anglais, de l’algonquin et d’autres langues autochtones présentes sur son territoire, elle est connue sous 16 appellations différentes!

Qu’est-il arrivé aux anguilles d’Amérique de la rivière des Outaouais?

Il y a des centaines d’années, alors que la rivière des Outaouais coulait librement et qu’aucun barrage ne modifiait son cours, un grand nombre d’anguilles d’Amérique fendaient les courants marins de l’océan Atlantique pour atteindre les eaux accueillantes de notre région. À cette époque, l’anguille d’Amérique était considérée comme la plus abondante des espèces de poissons de la Kichi Sibi.

Aujourd’hui, la situation est très différente. Les populations d’anguille d’Amérique de la rivière des Outaouais ont subi un déclin sans précédent, soit une décroissance de 99 % dans les 4 dernières décennies! En Ontario, l’espèce a même complètement disparu de certains secteurs de son territoire, de sorte qu’en 2018, elle s’est vue attribuer la désignation d’espèce en voie de disparition dans la province. Au Québec, elle sera vraisemblablement désignée espèce menacée ou vulnérable. L’anguille subsiste encore dans la rivière des Outaouais et ses affluents, mais en très petit nombre. C’est pourquoi les scientifiques craignent qu’elle ne disparaisse bientôt.

À ce propos, la science est claire : les principales menaces de l’anguille d’Amérique sont les barrages. En effet, dans la rivière des Outaouais, le déclin rapide de l’espèce coïncide avec l’arrivée des barrages hydroélectriques comme la centrale de Carillon.

Les anguilles d’Amérique de la rivière des Outaouais sont importantes à l’échelle mondiale

La forte décroissance de cette anguille dans la rivière des Outaouais a des conséquences dans notre région, mais aussi sur l’ensemble de la population mondiale d’anguille d’Amérique, laquelle est classée parmi les espèces en voie de disparition par l’Union internationale pour la conservation de la nature. Les obstacles à la migration, comme les barrages, empêchent le fascinant poisson d’atteindre les milieux d’eau douce, de retourner vers l’Atlantique et de remplir son rôle de pondre la prochaine génération d’anguille d’Amérique. Si nous voulons qu’elle continue de remplir sa fonction de superprédateur et que nous puissions continuer de l’observer à l’avenir, nous avons besoin de vous, et de toute la communauté du bassin versant de la rivière des Outaouais, afin de protéger ces ravissantes bêtes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. * Champs obligatoires