Mise à jour sur la Politique en matière de déchets radioactifs au Canada

Le 16 novembre, le ministre des Ressources naturelles du Canada a annoncé que le gouvernement lançait un examen et un processus de mobilisation de sa Politique en matière de déchets radioactifs. Nous avons maintenant l’occasion d’aider le gouvernement à bâtir une politique plus solide, à la hauteur des standards internationaux, et par-dessus tout, qui permet de protéger nos cours d’eau.

Au début de la dernière semaine, nous avons appris une nouvelle importante; une avancée significative dans notre campagne visant l’amélioration de l’insuffisante politique des déchets nucléaires au Canada. Le 16 novembre, l’honorable Seamus O’Regan, ministre des Ressources naturelles du Canada, a annoncé que le gouvernement lançait un examen et un processus de mobilisation de sa Politique en matière de déchets radioactifs. Grâce en partie à l’appui qu’a reçu notre campagne, les citoyens et citoyennes ont maintenant l’occasion d’aider le gouvernement à bâtir une politique plus solide, à la hauteur des standards internationaux, et par-dessus tout, qui permet de protéger nos cours d’eau.

Même si le message a été entendu, il y a encore beaucoup de chemin à faire. RNCAN a chargé la Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) de diriger une partie de la stratégie d’engagement de l’examen. Ainsi, elle consultera les communautés autochtones, les personnes préoccupées, les organisations, les entreprises et tout autre intervenant. Plusieurs critiquent cette nomination du fait que la SGDN est étroitement liée à l’industrie des déchets nucléaires. Notre rôle est maintenant de participer activement au processus de consultation et de s’assurer que toute nouvelle politique répond à nos plus grandes inquiétudes, ce qui signifie notamment que les nouvelles mesures de protection de l’environnement devront respecter ou surpasser celles définies par la communauté internationale.

Notre travail ne fait que commencer. Depuis le lancement de notre campagne au début de l’année, plus de 2300 d’entre vous ont manifesté leur appui à une politique de gestion des déchets nucléaires plus forte au Canada. Dans la poursuite de notre mission, nous avons contacté les députés et députées, les groupes qui partagent les mêmes valeurs que nous et bien plus. Alors que cette nouvelle étape s’amorce, nous maintiendrons la pression.

Le Canada a l’intention de faire de l’énergie nucléaire une partie importante de son plan de réduction des gaz à effet de serre. Une politique solide est donc plus nécessaire que jamais. Une avancée importante vient d’être réalisée en vue d’atteindre cet objectif, mais beaucoup d’autres défis nous attendent. Merci à toutes les personnes qui nous ont appuyés dans nos efforts. Nous espérons que ce soutien continuera de s’accroître, alors que nous continuerons à défendre vos cours d’eau.