Journées de découverte du bassin versant : comment l’équipe de Garde-rivière des Outaouais explore le bassin versant!

À Garde-rivière des Outaouais, nous avons un programme offrant aux membres de l’équipe des congés payés consacrés à l’exploration de nouveaux coins du bassin versant. Connues sous le nom de Journées de découverte du bassin versant, ces sorties sont une occasion pour l’équipe d’apprendre et d’entrer en contact rapproché avec les cours d’eau et les territoires qu’elle se dévoue à protéger.

Vous voulez en savoir plus sur le bassin versant de la rivière des Outaouais? Ça tombe bien, car nous avons des endroits tout à fait remarquables à vous faire découvrir. En juillet dernier, notre directeur général, Patrick Nadeau, a descendu la rivière Madawaska en canot du lac Calabogie jusqu’à la plage de Burnstown… lors d’une journée de travail! Pourquoi? Parce que Patrick aime le bassin versant et qu’à Garde-rivière des Outaouais, nous avons un programme offrant aux membres de l’équipe des congés payés consacrés à l’exploration d’un nouveau coin de notre grande région. Connues sous le nom de Journées de découverte du bassin versant, ces sorties sont une occasion pour l’équipe d’apprendre et d’entrer en contact rapproché avec les cours d’eau et les territoires qu’elle se dévoue à protéger. 

En fait, seulement cette année, plusieurs collègues ont visité des espaces magnifiques dans tout le bassin versant. Cet automne, Chloe Hillier, notre directrice des relations avec les donateurs, a visité l’île Petrie pour observer une libération de tortues. Naomi Sarazin, qui est maintenant membre du conseil d’administration de Garde-rivière des Outaouais, a longé les falaises du lac Mazinaw. Mark Bernards, notre créateur de contenu numérique et designer graphique, a emprunté les sentiers de l’emblématique Ceinture de verdure d’Ottawa, connue pour sa biodiversité, à la recherche d’animaux sauvages.

Dans l’espoir de vous inspirer à entreprendre votre propre aventure, nous avons créé une carte interactive présentant toutes les Journées de découverte du bassin versant des membres de l’équipe. La carte contient les faits saillants de leur excursion, ce qu’ils et elles ont appris de nouveau et même d’extraordinaires photos. Si vous souhaitez en savoir plus sur les aventures de Chloe, de Naomi et de Mark, lisez leur récit ci-dessous.


Une libération de tortues à l’île Petrie

Il y avait de l’excitation dans l’air lorsque la petite foule s’est rassemblée pour se préparer à une libération de tortues à l’île Petrie. Chloe s’est jointe au groupe, ayant choisi de consacrer sa Journée de découverte du bassin versant à aider l’organisation, les Amis de l’île Petrie, dont la mission est de préserver l’écologie, la flore et la faune de l’île. Elle a appris que le regroupement travaillait à la conservation des tortues depuis de nombreuses années. Lorsqu’un des participants a localisé un nid de tortue, des mesures ont été mises en place pour le protéger des prédateurs. Des tortues serpentines, des tortues peintes et des tortues géographiques ont fini par éclore. Elles ont ensuite été relâchées à l’endroit où leur nid avait été trouvé. Chloe se sentait choyée de faire partie des 40 personnes qui ont pu assister au voyage des bébés tortues jusque dans la rivière.


Les histoires racontées sur le lac Mazinaw

Le soleil était chaud et l’eau était froide quand Naomi a quitté la berge du lac Mazinaw dans le parc Bon Echo. Celui-ci est un des nombreux parcs provinciaux de l’Ontario situés dans le bassin versant de la rivière des Outaouais. Ce qui l’a incité à se rendre sur ce lac, c’est de savoir que ses ancêtres ont parcouru le même trajet en canot il y a de cela plusieurs centaines d’années. Elle était déterminée à voir les récits qu’ils ont laissés aux générations à venir. Elle a traversé le lac Mazinaw en pagayant pour atteindre un site incroyable : la paroi d’un escarpement de granite. Connu sous le nom de rocher Mazinaw, l’escarpement s’élève à 107 m au-dessus de l’eau et plonge aussi profondément sous la surface du lac.

Lorsque Naomi s’est approchée du rocher, elle s’est sentie connectée à tous ceux qui y sont venus avant elle. Elle a observé les histoires laissées sur la paroi en tentant de les déchiffrer. Le rocher Mazinaw accueille près de 300 pictogrammes peints à l’ocre rouge par le peuple algonquin dans le but de communiquer de l’information et de raconter des histoires. Naomi cherchait celui qui représente un canot. Son grand-père était un constructeur de canots en écorce de bouleau de renommée mondiale. Elle prend plaisir et fierté à en apprendre davantage sur cette technique artistique traditionnelle. Naomi aime toutes les sources d’eau et a hâte de visiter d’autres lacs, rivières et affluents sur le territoire algonquin.


Vingt kilomètres de photos : la randonnée de Mark dans la Ceinture de verdure

Mark est un grand observateur du monde qui l’entoure. Il a choisi de consacrer sa Journée de découverte du bassin versant à une randonnée le long d’un sentier de la Ceinture de verdure d’Ottawa qui sillonne l’extrémité ouest, dans le secteur de la baie Shirleys. Sachant que la Ceinture de verdure accueille une diversité écologique impressionnante, Mark était enthousiaste à l’idée de la capter avec son appareil photo. Il sait aussi que la patience et l’attention aux détails sont les clés du succès. Fort de ses connaissances, Mark a entamé son excursion en observant attentivement les environs. Un héron vert en vol plané. Une paruline jaune prenant son envol. Un papillon amiral posé un instant, exhibant les rayures claires de ses ailes. Au fil des 20 kilomètres qui auront pris 10 heures à parcourir, Mark a réussi à documenter une foule d’animaux près de la baie Shirleys. Il rapporte de son excursion de magnifiques photos, pour le plaisir de ses collègues et pour le vôtre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. * Champs obligatoires