Sentinelle de la rivière des Outaouais relâche 400 anguilles d’Amérique dans la rivière des Outaouais dans l’espoir de rétablir l’espèce

Sentinelle de la rivière des Outaouais a relâché 400 anguilles d’Amérique dans la rivière des Outaouais.

Sentinelle de la rivière des Outaouais a relâché 400 anguilles d’Amérique sur le rivage de l’île Petrie le 12 juillet 2017.

Le relâchement des anguilles a été réalisé en collaboration avec la Fédération canadienne de la faune, avec le but ultime d’améliorer le passage des anguilles aux deux premiers barrages de la rivière des Outaouais, Carillon et Chaudière. Le passage des anguilles à ces deux emplacements leur redonnerait accès à 200 km de leur aire de répartition historique.

Autrefois abondante dans la rivière des Outaouais, l’anguille d’Amérique est maintenant une espèce menacée.

« Plus de 98 % de la population d’anguille d’Amérique s’est effondrée, » affirme Patrick Nadeau, directeur général de Sentinelle de la rivière des Outaouais. « Nous ne pouvons rester les bras croisés pendant que les dernières anguilles – une espèce très importante, particulièrement pour les Premières Nations – disparaissent de notre bassin versant. »

Les barrages le long de la rivière des Outaouais en sont la cause principale.

La migration des anguilles est parsemée d’obstacles. Frayant dans la mer des Sargasses, elles remontent la côte atlantique pour entrer dans le fleuve Saint-Laurent et aboutir dans la rivière des Outaouais, leur nouvelle maison pour une période pouvant atteindre 25 ans. Malheureusement, sur 21 barrages de la rivière des Outaouais, seulement un opérateur étudie la possibilité d’installer une passe migratoire à anguilles, ce qui entraîne la mort de nombreuses anguilles pendant la migration.

Quand elles remontent la rivière des Outaouais, la plupart des anguilles ne peuvent traverser les barrages par elles-mêmes, stoppant efficacement leur migration. Le peu qui ont réussi à passer sont souvent tuées par les turbines des barrages à leur retour.

Hydro-Ottawa a installé un passage migratoire et des turbines mieux adaptées au passage des poissons au barrage Chaudière au cours de la dernière année. Avec le début des opérations, nous espérons voir un nombre plus élevé d’anguilles retourner vers l’océan Atlantique.

Pour apprendre plus, regardez notre vidéo:

2 responses to “Sentinelle de la rivière des Outaouais relâche 400 anguilles d’Amérique dans la rivière des Outaouais dans l’espoir de rétablir l’espèce”

  1. roxane babinska says:

    Bravo en espérant de mesures dans le barrages. J’aimerai savoir quel est le rôle des anguilles dans l’écosystème….

  2. loïc grandury says:

    Mon voisin de 64 ans à Rigaud me disait qu’il y en avait beaucoup quand il était jeune.
    400 relâchées, c’est un début prometteur si les opérateurs de barrages suivent.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *