Rappel des nouvelles – le 26 août 2016

Ça fait un été occupé pour Sentinelle de la rivière des Outaouais! Pour voir ce que nous avons fait ce mois-ci, consultez la couverture de nouvelles que nous avons reçue.

Cliquez ici pour voir notre couverture de nouvelles en anglais!

Le 28 juillet : Le côté ontarien de la rivière des Outaouais maintenant patrimonial – Radio-Canada

Un tronçon de la rivière des Outaouais vient d’obtenir une désignation patrimoniale. Seule sa rive ontarienne a été désignée au Réseau des rivières du patrimoine canadien.

Il s’agit des 590 kilomètres, qui s’étendent du lac Témiscamingue jusqu’à Pointe Fortune, à l’est de Hawkesbury.

La portion québécoise, qui va plus loin au nord et jusqu’au fleuve Saint-Laurent à l’est, ne fait pas encore partie de cette désignation. Cela viendra, espère le bureau de la ministre fédérale de l’Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna.

Le 28 juillet : Une vague patrimoniale déferle sur la rive ontarienne – Le Droit

La rivière des Outaouais a obtenu la désignation de rivière du patrimoine canadien, mais seulement sa portion ontarienne. Le groupe d’action communautaire Sentinelle Outaouais souhaite maintenant que Québec accepte d’accorder une telle reconnaissance à la rivière.

Le gouvernement fédéral et Queen’s Park ont annoncé jeudi la conclusion d’une entente pour intégrer la rivière dans le Réseau des rivières du patrimoine canadien (RRPC), un programme national de conservation des rivières créé en 1984. Le Québec s’est retiré du RRPC en 2006.

Le 6 août : Nager pour préserver la rivière des Outaouais – Radio-Canada

Une centaine de courageux de la région ont traversé les 4 km qui séparent la rive ontarienne de la rive québécoise pour la préservation de la rivière des Outaouais, samedi.

L’objectif premier pour Sentinelle de la rivière des Outaouais, qui organisait l’événement : sensibiliser la population à l’importance de cette rivière.

« Il faut vraiment profiter de ce joyau qu’on a dans notre cour arrière », explique d’emblée le directeur général de l’organisme, Patrick Nadeau.

Le 24 août : La pollution des microplastiques dans la rivière – Radio-Canada

Sentinelle de la rivière des Outaouais lance la première étude de la pollution des microplastiques dans la rivière des Outaouais. Les détails avec Adèle Michon, directrice des opérations au Québec, Sentinelle de la rivière des Outaouais.

Le 28 août : Une étude sur la pollution des microplastiques dans la rivière des Outaouais – Radio-Canada

L’organisme Sentinelle Outaouais réalise actuellement une étude sur la présence de microplastiques dans la rivière des Outaouais.

Les microplastiques sont des fragments, des fibres ou des microbilles en plastique ayant un diamètre maximal de 5 mm.

Ces particules synthétiques ne se décomposent pas et sont trop petites pour être filtrées par la plupart des stations d’épuration, ce qui rend difficile leur élimination.

Le 24 août : Le pollueur microscopique – Le Droit

Mais oui, il y a des microbilles de plastique dans la rivière des Outaouais.

De quoi ça a l’air?

Sentinelle Outaouais, qui est en train de recenser les concentrations dans la rivière, nous en a montré quelques-unes mercredi matin.

Des particules fraîchement cueillies dans l’eau qui coule au large du Parlement canadien, juste sous le pont Alexandra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. * Champs obligatoires