Poissons Morts sur la Rivière La Lièvre – FAQ

Le 8 Juillet, Garde-rivière des Outaouais a commencé à recevoir des témoignages d'un grand nombre de poissons morts dans la rivière des Outaouais dans la région de Rockland / Clarence. Les gouvernements du Québec et de l'Ontario ont identifié la source du cet incident comme étant la rivière du Lièvre, un affluent de la rivière des Outaouais. Plusieurs médias couvrent cet incident.

Les questions suivantes seront mises à jour à mesure que nous aurons plus de réponses. Dernière mise à jour: le 12 juillet 2019 à 20h30.

Foire aux questions

Quand les poissons ont-ils été tués?

Nous avons reçu le premier rapport à notre ligne-info anti-pollution à 15h10 le 8 Juillet.

La vitesse à laquelle de grandes quantités de poissons ont été tués indique une substance à action rapide, mais tant que les résultats des tests ne sont pas connus, il est impossible de déterminer avec précision le début de l’incident.

Où est-ce arrivé? 

Les premiers rapports à notre ligne-info anti-pollution provenaient de la région de Clarence-Rockland. Une fois sur place, les gouvernements provinciaux ont constaté que la source des poissons morts était la rivière du Lièvre, un affluent de la rivière des Outaouais du côté du Québec. Elle se jette dans la rivière des Outaouais à Masson-Angers, en amont de Cumberland, et en aval du centre-ville d’Ottawa et de Gatineau. Consultez notre carte de la région ci-dessous.

Quelle est la cause de la mort des poissons?

La cause reste inconnue. Nous attendons les résultats des tests effectués par les autorités.

Selon vous, quelle est la cause?

Nous ne voulons pas spéculer avant que davantage de données scientifiques ne soient disponibles.

Combien de poissons ont été tués?

Il est impossible de le savoir, mais les observations indiquent plusieurs centaines, voire des milliers.

Il est significatif qu’une large gamme d’espèces ont été affectées, tant près de la surface qu’au fond de l’eau. Nous avons reçu des rapports sur les espèces suivantes: perche, achigan à petite bouche, crapet de roche, doré jaune, maskinongé, barbue de rivière, lépisosté osseux, ainsi que des espèces protégées telles que l’anguille d’Amérique, l’esturgeon et le chevalier de rivière.

Qui enquête / fait l’échantillonnage?

Ontario: Le ministère de l’Environnement, de la Conservation et des Parcs a prélevé des échantillons d’eau le mardi 9 juillet. Ils collaborent avec leurs homologues du Québec, qui effectuent maintenant la majeure partie de l’enquête, car la source a été confirmée comme étant la rivière du Lièvre.

Québec: le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs enquêtent. Le mardi 9 juillet, ils ont recueilli des échantillons de poisson qui ont été envoyés à un laboratoire de Saint Hyacinthe, au Québec, pour y subir des tests de nécropsie et de pathologie.

Fédéral: Environnement et Changement climatique Canada enquête. Ils ont été alertés lorsque nous avons appelé le Centre d’intervention en cas de déversement. Ils ont envoyé du personnel dans la région le mardi 9 au soir et le mercredi 10 au matin pour collecter des échantillons d’eau et de poissons. Le jeudi 11, leur équipe de Montréal était dans la région pour enquêter sur trois installations situées le long de la rivière du Lièvre.

Quand les résultats seront-ils disponibles?

Les résultats seront disponibles dans plusieurs jours. 

Qui a juridiction sur la rivière?

Il est très compliqué de démêler les juridictions de la rivière des Outaouais, car selon la problématique, divers organismes ont autorité. Comme une grande partie de la rivière des Outaouais agit également comme une frontière provinciale, cela ne fait qu’ajouter à la confusion, car des réglementations différentes s’appliquent en fonction du côté de la rivière où vous vous trouvez. Parmi les agences compétentes pour cette problématique, on retrouve:

  • Environnement et Changement climatique Canada
  • Ministry of Natural Resources and Forestry (Ontario)
  • Ontario’s Ministry of the Environment, Conservation & Parks (Ontario)
  • Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (Québec)
  • Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (Québec)

Que fait Garde-rivière des Outaouais?

Après avoir reçu un appel concernant une quantité suspecte de poissons morts sur la rivière, nous avons averti le Ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l’Ontario ainsi que le Ministère de l’Environnement, de la Conservation et des Parcs de l’Ontario pour faire connaître les résultats.

Nous avons contacté le Ministère de la Faune, des Forêts et des Parcs ainsi que le Ministère de la Lutte contre les changements climatiques pour leur fournir les informations que nous avions reçues via notre ligne anti-pollution. Nous travaillons pour obtenir des informations sur les mesures qu’ils ont prises, y compris les échantillons qui ont été collectés, ainsi que les dates, l’heure et l’emplacement de ces échantillons.

Nous avons rassemblé des informations et des rapports d’observation auprès de notre réseau de Surveillants et le public, et les avons partagés avec les autorités pour les aider à déterminer la cause de la mort des poissons.

Nous étions également sur place mercredi et jeudi pour observer les conséquences et discuter avec des témoins et les médias.

Lorsque nous avons été contactés par Environnement et changement climatique Canada, nous leur avons fourni toutes les informations que nous avions recueillies. 

Nous restons en contact régulier avec les autorités locales, provinciales et fédérales pour demander quelles mesures sont prises pour identifier la cause et informer le public.

Qu’est-ce que Garde-rivière des Outaouais a dit aux médias?

En tant que défenseurs d’un bassin versant de la rivière des Outaouais propre, nous assurons notre présence médiatique sur cette question afin d’informer le public des derniers développements. Voici quleques reportages des médias où nous sommes cités:

Que peuvent faire les citoyens?

Si vous étiez dans la région de Masson-Angers le 8 ou 9 Juillet, et avez vu quelque chose d’inhabituel sur ou près de l’eau, contactez notre ligne-info anti-pollution pour le signaler. Nous avons un formulaire sur notre site Web où vous pouvez poster vos observations. Nous examinons chaque rapport et contactons les autorités compétentes pour aider à trouver une solution aux problèmes portés à notre attention.

Garde-rivière des Outaouais est un organisme de charité. Si vous souhaitez soutenir notre ligne anti-pollution ou nos autres initiatives, envisagez de faire un don. Nous comptons sur les donateurs individuels qui s’intéressent à la rivière pour avoir la capacité de réagir à des événements tels que celui-ci.

Est-il sécuritaire de nager dans la rivière?

Rien n’indique que la qualité actuelle de l’eau pose un risque pour la santé publique. Cependant, la zone est toujours jonchée de poissons morts. Nous recommandons aux gens de faire preuve de discrétion lorsqu’ils décident de nager.

Est-il sécuritaire de pêcher dans la rivière?

Par prudence, les gens devraient pratiquer prises et libérer dans la région Masson-Angers, Cumberland et Clarence-Rockland jusqu’à nouvel ordre.

Est-il sécuritaire pour les résidents de la région de boire l’eau du robinet?

Oui, cet incident n’a pas eu d’impact sur les opérations de traitement de l’eau. La municipalité de Rockland a émis un communiqué confirmant que la qualité de l’eau n’était pas affectée.

Comment les gens devraient-ils se débarrasser des poissons morts qui sont échoués sur le rivage?

Nous avons contacté de nombreuses municipalités et les deux provinces et nous n’avons pas encore de réponse définitive sur la manière de disposer des carcasses de poisson dans toutes les régions. On nous dit que des informations à cet effet seront disponibles la semaine prochaine.

Nous avons appris que la Ville d’Ottawa (Cumberland) accepterait les poissons dans son programme de compostage.

En attendant, veuillez faire preuve de prudence et de bon sens lorsque vous manipulez les carcasses. Évitez de jeter des poissons morts dans la rivière. La page du gouvernement de l’Ontario sur le traitement des poissons ou des animaux morts sur votre propriété recommande les précautions suivantes:

  • porter des gants en caoutchouc ou du matériel de protection
  • jeter les gants ou le matériel de protection usagés à la poubelle
  • lavez-vous soigneusement les mains après avoir manipulé les carcasses
  • désinfectez tout outil entré en contact avec l’animal

Et si d’autres animaux mangeant les poissons morts?

Nous sommes également préoccupés par cette question, mais nous n’avons malheureusement encore reçu aucune recommandation ferme de l’une ou l’autre province. Nous partagerons toute information mise à notre disposition.

Carte de la région

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. * Champs obligatoires