L’histoire géologique inconnue de la rivière des Outaouais

Explorez la plus grande exposition de stromatolithes située dans une ville nord-américaine, et apprenez-en davantage sur l’incroyable histoire géologique de la rivière des Outaouais.

Écrit par Joe Ryan
Traduit par Marjolaine Larivière

Dans l’état de New York, le parc Lester présente un large assemblage de stromatolithes comme étant un site unique et important. Des pancartes d’interprétation expliquent leurs origines lointaines; les stromatolithes sont des couches de sédiments créées par des cyanobactéries. Ce site paléontologique particulier date de l’ère paléozoïque, soit environ 500 millions d’années. Il attire des amateurs de la nature provenant du monde entier, incluant plusieurs géologistes de renoms.

Admirer des structures de roches si anciennes est incroyable, mais le site vaut-il la peine de faire la route jusqu’à New York?

Probablement, mais saviez-vous que vous n’avez pas à traverser la frontière américaine pour voir des stromatolithes? Vous pouvez en trouver ici même à Gatineau sur les rives de la rivière des Outaouais, près du pont Champlain. En effet, tard en été et à l’automne, le niveau de l’eau descend normalement assez bas pour les exposer. Vous pouvez ainsi vous promener, sortir du sentier des Voyageurs et fouiller le plus grand site de stromatolithes d’une ville nord-américaine.


Stromatolithe_Outaouais_2

Malheureusement, il n’y a pas d’interprétation pour expliquer ce que sont les stromatolithes ou leur signification géologique, ni aucune mention de leur présence ne se retrouve en bordure de la piste cyclable. L’absence d’information pour le public est catastrophique.

Cela signifie que ceux qui y marchent ne savent pas que ces strates étaient là avant la mer Champlain, ni le rôle important qu’elles ont joué dans l’évolution biologique. Les joints (les “craques”) des roches qui apparaissent à l’œil des néophytes comme étant une action humaine sur la roche est en fait l’oeuvre de la nature même.

Ce qui est pire, c’est que les visiteurs mal informés peuvent endommager les riches formations de stromatolithes sans même le réaliser. Il faut que chacun protège les stromatolithes en les photographiant et non en apportant les roches chez soi.

Le projet Géo-héritage d’Ottawa-Gatineau est une des organisations qui promeut la reconnaissance et l’appréciation des stromatolithes de la région. Ils ont créer des auto-guides pour ces stromatolithes et certains autres sites d’intérêt géologique important à travers la région. Les randonnées permettent de saisir la surprenante histoire géologique qui gît sous nos pieds. Même si ces informations sont disponibles sur internet, les passants n’en ont pas la moindre idée.

Capture d’écran 2015-08-20 à 12.39.14

Le Dr Al Donaldson, professeur de géologie à la retraite de l’université Carleton et fondateur des Amis de l’Histoire géologique canadienne, s’intéresse grandement à la région. Il croit que plusieurs secteurs de la Région de la Capitale Nationale, incluant d’autres occurrences de stromatolithes et plusieurs sites offrant différents éclairages sur l’histoire de notre planète, pourraient se qualifier comme des Geoparcs de l‘Organisation des Nations Unies pour l‘éducation et la culture (UNESCO). Selon le site web de l’UNESCO, un Geoparc mondial est un espace territorial présentant un héritage géologique d’importance internationale. Le Canada est reconnu à travers le monde pour sa beauté naturelle, mais il ne possède qu’un site inscrit à l’UNESCO.

Avoir une partie de la région désignée comme un Geoparc mondial est un rêve pour le Dr Donaldson. Par contre, le processus pour désigner un tel site est rigoureux, car la désignation doit être réalisée en tandem avec la législation locale, régionale et nationale afin de protéger et de célébrer les sites géologiques tels que celui de la rivière des Outaouais.

Une telle désignation serait non seulement une attraction touristique, mais elle fournirait également une protection accrue de notre rivière patrimoniale. Parallèlement, le Dr Donaldson souhaiterait que la Commission de la capitale nationale installe des signes d’interprétation sur le site. De plus, il invite les groupes intéressés par la protection de l’environnement, de l’histoire et de la science à travailler ensemble pour les protéger.

Le site de stromatolithes sur les rives de la rivière des Outaouais est l’un des nombreux sites que le projet Géo-héritage d’Ottawa-Gatineau souligne chaque année durant la journée de la géologique en octobre. Ce jour-là, les experts de la géologie seront sur huit sites de la région de 8 h à 15 h 30, prêts à répondre à vos questions et à vous informer sur les phénomènes naturels.

 

One response to “L’histoire géologique inconnue de la rivière des Outaouais”

  1. Diane Bouchard dit :

    BRAVO pour cet article. Tel était notre pensée à mon amie et moi quand nous nous sommes arrêtées aux abords du pont Champlain pour photographier ce phénomène géologique intriguant. Si un jour vous avez besoin de ma signature pour poursuivre votre action auprès des instances municipales et gouvernementales, n’hésitez pas à me faire signe.