Lettre ouverte au ministre Wilkinson

Le 20 novembre, un nouveau Cabinet fédéral a été annoncé, ainsi qu'un nouveau ministre d'Environnement et Changement Climatique. Ce qui suit est une lettre ouverte de notre Garde-rivière au ministre Wilkinson.

Ministre Wilkinson,

Au nom de Garde-rivière des Outaouais, ainsi que de nos milliers de sympathisants actifs, je tiens à vous féliciter de votre nomination au poste de ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada. Les conséquences écologiques et économiques du changement climatique ont été désignées comme une question prioritaire par une majorité de Canadiens. Des mesures urgentes et efficaces sont clairement nécessaires pour relever les défis complexes auxquels notre environnement est confronté, en particulier nos ressources vitales en eau douce.

Depuis près de 20 ans, Garde-rivière des Outaouais est un champion de la défense des cours d’eau où l’on peut boire, se baigner, et pêcher. Nous agissons comme un pont entre les diverses communautés vivant dans le bassin versant de la rivière des Outaouais. Nous travaillons en collaboration avec le gouvernement fédéral, les homologues provinciaux, les municipalités et les Premières nations afin de protéger l’écosystème complexe de la rivière et de promouvoir l’accès du public à celui-ci. Cette position unique nous a permis de développer une expertise solide et reconnue, qui continue d’être sollicitée par un large éventail de décideurs.

Une des questions qui reste en tête de notre liste de préoccupations est la proposition d’un site de stockage de déchets nucléaires près de la surface à Chalk River, sur les rives de la rivière des Outaouais. Mais le fait que le Canada ne dispose d’aucune loi pour réglementer l’élimination des déchets nucléaires est encore plus important. Compte tenu des conséquences graves et durables d’une fuite éventuelle dans la rivière des Outaouais, il est urgent de remédier rapidement à cette lacune législative. Le bassin versant de la rivière des Outaouais est une source d’eau potable pour près de 2 millions de personnes. Il est donc essentiel de le garder propre.

Les inondations massives de 2017 et 2019 dans la région de la capitale nationale ont mis en lumière un autre domaine dans lequel le gouvernement fédéral pourrait jouer un rôle plus actif. La montée des eaux a provoqué l’évacuation de milliers de riverains, des dégâts matériels de plusieurs millions de dollars et la destruction de précieux habitats de zones humides. Les communautés continuent de ressentir les effets dévastateurs du changement climatique. Bien qu’aucune juridiction ne puisse assumer tous les risques liés aux inondations, elles doivent collaborer pour prévenir les catastrophes et atténuer les impacts sur les personnes touchées. Nous réclamons depuis longtemps une collaboration accrue dans le bassin versant de la rivière des Outaouais et serions ravis de discuter de ce besoin avec vous.

Garde-rivière des Outaouais, dotée de notre expertise reconnue, se tient prête à vous aider dans l’accomplissement de votre mandat ambitieux. À cette fin, nous voudrions suggérer la possibilité de vous rencontrer pour explorer un certain nombre d’initiatives qui vous permettraient de réaliser des gains tangibles pour les Canadiens. En ce qui concerne la protection de nos précieuses ressources en eau, notre personnel et nos conseillers techniques sont prêts à réunir des partenaires clés et à travailler ensemble pour prendre des mesures concrètes.

En espérant avoir de vos nouvelles bientôt.

Salutations distinguées,

Elizabeth Logue
Garde-rivière

2 responses to “Lettre ouverte au ministre Wilkinson”

  1. Lucie Massé dit :

    Merci madame Elizabeth Logue d’avoir rappellé ces précoccupations majeures que sont le changement climatique, la question nucléaire vs l’absolue nécessité de protection de l’eau et l’absence de politique canadienne sur l’élimination des déchets nucléaires. Une prochaine fois il serait pertinent de marteler que l’énergie nucléaire n’est pas une solution acceptable pour contrer le changement climatique. Parce que l’énergie nucléaire est archi-polluante et dangeureuse pour la santé des humains et de l’environnement. Les centrales nucléaires, petits ou micro réacteurs nucléaires ne sont pas une solution acceptable. Merci d’avoir écrit cette lettre, c’est très pertinent. Lucie Massé Ralliement contre la polllution radioactive

  2. Vincent Marchione dit :

    Bravo pour cette lettre au ministre Wilkinson,
    nous aimerions avoir un suivi, puisque la rivière Outaouais, c’est aussi notre préoccupation. Depuis plusieurs années nous sommes inquiets au sujet du pipeline. ligne 9 B
    advenant un déversement, elle peut contaminer l’eau potable de 3 millions de citoyens, de Montréal et sa région.
    Et ce site d’enfouissement, de Chalk River, est encore plus dangereux.
    Comité de vigilance environnementale de L’est de Montréal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. * Champs obligatoires