Les microbilles : maintenant considérées comme toxiques au Canada

L’ordonnance, qui a été publiée la semaine dernière, ouvre la voie pour la règlementation de produits contenant des microbilles. Toutefois, il reste beaucoup de travail à faire avant que les microbilles soient interdites.

Les microbilles ont été ajoutées à la Liste des substances toxiques du Canada, grâce aux efforts de milliers de Canadiens qui ont fait pression sur le gouvernement fédéral pour qu’il reconnaisse les effets nocifs des microbilles sur l’environnement. Nous félicitons le gouvernement fédéral d’avoir pris cette initiative pour protéger nos océans, nos lacs et nos rivières contre la pollution des microbilles. L’équipe de Sentinelle de la rivière des Outaouais est surtout fière de constater que ce règlement inclut toutes les microbilles ayant une taille inférieure à 5 mm de diamètre. Cette mesure interdit donc les microbilles inférieures à 0,5 μm, alors que celles-ci allaient échapper au règlement.

L’ordonnance, qui a été publiée la semaine dernière, ouvre la voie pour la règlementation de produits contenant des microbilles. Toutefois, il reste beaucoup de travail à faire avant que les microbilles soient interdites. Sans règlementation, même les substances que le gouvernement fédéral considère comme toxiques peuvent être fabriquées et distribuées. C’est pourquoi il est critique que le gouvernement adopte, dans les plus brefs délais, des règlements sur la distribution de produits contenant des microbilles.

Le gouvernement fédéral a commencé le processus de règlementation en publiant un projet de règlement pour interdire la fabrication et la vente de microbilles dans les produits de soins personnels au Canada. Nous avons hâte que ces règlements soient adoptés en raison de la période d’attente entre l’adoption des règlements et l’élimination des microbilles du marché et des cours d’eau.

Même si nous prenons des mesures importantes pour protéger nos cours d’eau contre la pollution des microbilles, il faut reconnaitre que celle-ci fait partie d’un plus gros problème, soit la pollution par les plastiques. D’autres microplastiques, comme les granules industrielles, les microfibres provenant des vêtements synthétiques, et les fragments qui proviennent de la désintégration de déchets plastiques, constituent un pourcentage important de la pollution dans nos cours d’eau. Ces plastiques peuvent aussi poser des risques importants à la santé de nos écosystèmes aquatiques.

Volunteers testing the water for microplastic content

Sentinelle de la rivière des Outaouais passe à l’action.

  1. Nous organisons le premier sondage local sur les microplastiques dans les eaux de surface en compagnie de M. Jesse Vermaire, professeur à l’Université Carleton, et notre réseau de plus de 70 Sentinelles.
  2. Nous informons et éduquons le public sur les microplastiques et sur les mesures que chacun peut prendre pour réduire la pollution dans nos cours d’eau.
  3. Nous continuons à faire pression sur le gouvernement fédéral pour assurer que les règlements sur les microbilles soient rédigés de façon compréhensible et adoptés dans les plus brefs délais.
  4. Nous analysons les questions plus larges relatives aux microplastiques et nous établissons comment les adresser de façon proactive.

Comment pouvez-vous aider?

Suivez un régime sans plastique! Réduisez votre consommation quotidienne de plastique en suivant ces recommandations.

1. Évitez l’achat de produits contenant des microbilles.

  • Pour obtenir une liste de produits au Canada qui contiennent des microbilles, visitez : Beat the Microbead.
  • Cessez d’utiliser les dentifrices, savons, nettoyants et autres produits de soins personnels qui contiennent du polyéthylène (PE), du polypropylène (PP), du polyéthylène téréphtalate (PET), du polyméthyl méthacrylate (PMMA) ou du nylon.

2. Jetez les produits que vous avez.

  • La plupart d’entre nous avons des produits qui contiennent des microbilles. La meilleure façon de se débarrasser de ces produits est de resserrer le couvercle et de les jeter à la poubelle. Évitez de verser ces produits dans l’évier puisque la plupart des usines de traitement d’eau sont incapables de se débarrasser des microbilles; c’est pourquoi elles se retrouvent dans nos cours d’eau.
  • Affirmez-vous auprès des entreprises qui fabriquent des produits contenant des microbilles en leur envoyant vos produits accompagnés d’une lettre condamnant leur emploi des microbilles.

Macroplastics found in the Ottawa River
3. Réduisez votre consommation de plastique d’ensemble! Les plastiques se retrouvent partout dans notre quotidien et plusieurs types de microplastiques, en plus des microbilles, polluent nos cours d’eau. La plupart proviennent de la désintégration de déchets en plastique.

  • Évitez les bouteilles d’eau en plastique; servez-vous de bouteilles d’eau et de tasses réutilisables.
  • Évitez les sacs en plastique; servez-vous plutôt de contenants.
  • Achetez des produits en grande quantité ou des produits ayant peu d’emballage plastique.
  • Recyclez et réutilisez le plastique que vous avez.
  • Ramassez les déchets en plastique. La grande partie de ce plastique se retrouve dans les égouts et les fossés de drainage et s’accumule dans nos cours d’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. * Champs obligatoires