Garde-rivière des Outaouais apprécie l’investissement fédéral pour la participation des collectivités à la surveillance du bassin versant

Garde-rivière des Outaouais salue chaleureusement la décision du gouvernement fédéral de financer la recherche et la surveillance communautaire afin d’établir l’état de santé écologique du bassin versant de la rivière des Outaouais.

Ottawa, le 29 mai 2019. Garde-rivière des Outaouais salue chaleureusement la décision du gouvernement fédéral de financer la recherche et la surveillance communautaire afin d’établir l’état de santé écologique du bassin versant de la rivière des Outaouais. Annoncé ce matin par Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique (ECCC), l’investissement total de 275 000 $ sur deux ans permettra de combler d’importantes lacunes de données et de mobiliser un vaste réseau de collectivités et de citoyens scientifiques visant à protéger la prise d’eau potable, la baignade et la pêche dans nos eaux.

Soutenir le leadership autochtone et le suivi du changement climatique dans le bassin versant

Le nouveau projet de recherche mené par Garde-rivière des Outaouais se fondera principalement sur un ensemble d’indicateurs de la santé du bassin versant défini à la suite de consultations auprès d’experts de l’Ontario et du Québec. Neuf collectivités algonquines ont participé au processus en définissant des indicateurs prioritaires et en présentant des recommandations clés. Le nouveau projet s’appuie sur ces recommandations visant à soutenir le leadership et l’administration autochtones, permettant l’embauche de quatre techniciens de terrain pour surveiller les cours d’eau.

Selon Larissa Holman, directrice Science et politiques de Garde-rivière des Outaouais, “les collectivités autochtones sont très au fait des changements écologiques dans le bassin versant et administrent certains des secteurs les plus importants à surveiller. Nous sommes ravis de voir ce travail prendre forme et nous nous réjouissons de ces collaborations qui s’étendront à d’autres collectivités dans l’avenir.”

Le directeur général de l’organisme Patrick Nadeau a quant à lui déclaré que “la surveillance communautaire a déjà permis à Garde-rivière des Outaouais d’assembler le plus vaste réseau de science citoyenne au monde pour le suivi de la pollution de l’eau douce par les microplastiques. Grâce à cet investissement fédéral, nous pourrons reproduire ce succès avec les autres indicateurs de la santé du bassin versant, dont un bon nombre sont liés au changement climatique, tels que les conditions de la glace, la propagation des espèces envahissantes et la prolifération d’algues toxiques.”

Habiliter la prise de décision fondée sur les données dans le bassin versant

En rendant les résultats et les références facilement accessibles au public, ce projet fournira une base solide à la prise de décision fondée sur les données dans le bassin versant de la rivière des Outaouais, lequel comprend deux provinces, 11 collectivités autochtones et plus de 200 municipalités. La prise de décision doit également être améliorée par de meilleurs mécanismes de communication et de collaboration dans tout le bassin versant, comme nous l’avons vu lors des récentes inondations.

“Notre position de longue date est que ce bassin versant a besoin d’une plus grande coordination entre tous les paliers de gouvernement – fédéral, provincial, autochtone et municipal – de même qu’avec les intérêts du secteur privé et la société civile. À mesure que nous recueillerons d’importantes données sur la santé de notre bassin versant, nous continuerons de promouvoir la création d’un Conseil de bassin versant de la rivière des Outaouais de sorte que les gouvernements et les intervenants puissent collaborer afin de gérer de façon plus efficace les problèmes complexes telles les inondations et les espèces menacées,” de conclure M. Nadeau.

-30-

Pour questions et entrevues, veuillez contacter:

MJ Proulx
Directrice, Réseau du bassin versant
Garde-rivière des Outaouais
613-884-3323

One response to “Garde-rivière des Outaouais apprécie l’investissement fédéral pour la participation des collectivités à la surveillance du bassin versant”

  1. Gisèle Daigle dit :

    Toutes nos Félicitations Patrick & à tous ceux qui participent à ce magnifique projet de Garde-rivières des Outaouais….Vous êtes Super & je vous admire beaucoup……Continuez votre beau travail!